un compteur gratuit pour votre site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 décembre 2009

À PROPOS D'ALBERT CAMUS

BILLET du 30 DÉCEMBRE 2009

camus.jpgIl y a cinquante ans disparaissait brutalement Albert Camus, Prix Nobel de littérature.

“L’étranger” et “La peste” restent deux de ses œuvres encore les plus lues actuellement à travers le monde entier.

Or voici, qu’inopinément, le Président Sarkozy annonce son intention de faire rentrer les cendres de cet écrivain au Panthéon. Et aussitôt de faire s’ouvrir une polémique : “faut-il ou ne faut-il pas qu’Albert Camus soit aux côtés des grandes gloires” que la France honore dans ce lieu prestigieux.

À titre de curiosité, et avant d’aborder le sujet sur le fond, je me suis livré à une consultation sur Internet pour savoir qui reposait déjà dans la crypte du Panthéon. Or - est-ce le fruit de mon inculture ? - j’ai du constater que la très grande majorité de ces “grandes gloires” - elles sont environ 75 - ne sont que d’illustres inconnus de la majorité des français. Étrange catalogue. Étrange paradoxe que voilà.

Il semble que la famille de Mr Camus ne soit pas tout-à-fait en harmonie avec ce projet : elle parle même de “contresens” et de “récupération”. On verra bientôt la suite qui sera donnée à ce projet. Mais ceci démontre déjà la différence de regard qu’on peut porter sur l’œuvre de cet écrivain.

Il est vrai que cette proposition soudaine émanant du Président de la République a de quoi surprendre. Mr Sarkozy n’est pas ce qu’on peut appeler un  “camusien”, de loin s’en faut : il n’est pas, à ma connaissance, libertaire comme l’était Camus. Mais puisqu’il est de tradition que chaque Président fasse ainsi rentrer ainsi une nouvelle “gloire” au Panthéon, fallait-il qu’il propose à sa place quelqu’un comme Maurras, ou Daudet ?

Je suis pourtant, contrairement  certains de mes amis, assez favorable à l’entrée d’Albert Camus au Panthéon. Pourquoi ?

Lire la suite

VŒUX 2010

changer.jpg



AVOIR CHAQUE JOUR LA VOLONTÉ

DE SE CHANGER SOI-MÊME AFIN

D’AIDER LE MONDE À SE CHANGER.


Tel est le vœu que je forme à votre adresse

et celle de chacun de vos proches pour 2010.