un compteur gratuit pour votre site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 avril 2019

OÙ VA L'ARGENT ?

"OÙ VA L'ARGENT ?"

Billet de  François VAN DE VILLE

milliardaie.jpg- En 2017, les entreprises du CAC 40 ont enregistré un bénéfice cumulé de 93,4 milliards d'€.

C'est un record absolu.

Si l'on en croit ce que ne cesse d'ânonner Mr Mélenchon, tout cet argent serait tombé dans la poche de quelques dizaines de milliardaires.

Or, les chiffes sont têtus.

Si l'on regroupe la répartition de ce coquet pactole des 93 milliards d'€, l'on s'aperçoit que plus de la moitié (un peu moins de 50 M€) a été consacrée aussitôt à de nouveaux investissements, au développement, à la recherche et à l'innovation, créant parallèlement plusieurs dizaines de milliers d'emplois.

Ensuite, 16 M€ ont été reversés aux collaborateurs de ces grands groupes sous la forme de primes participatives, ou d'intéressement conventionnel.

Enfin, le reste du pactole - soit ±30 M€ - ont été versés aux actionnaires, soit à plusieurs millions de "petits" porteurs de parts qui avaient placé leurs économies dans l'achat d'actions de ces entreprises du CAC 40, et… aux quelques peu nombreux "milliardaires" qui en possédaient "un peu plus" que la moyenne des autres actionnaires..

Certes, ces derniers ne sont probablement pas à plaindre. Mais, sur les 93 M€ de bénéfices cumulés à distribuer, leur part disponible au titre de leurs propres dividendes s'est réduite à seulement moins d'une dizaine de milliards.

Mr Mélenchon, lui, laisse entendre que ces milliardaires auraient empoché la quasi totalité des 93 M€ de bénéfices pour l'année 2017. C'est faux !

C'est comme cela, au prix de mensonges soigneusement habillés, que l'on fabrique les fantasmes qui suscitent ensuite une révolte bien compréhensible de ceux qui ont peu, ou nettement moins.

La vérité sur la question posée : "Où va tout cet argent ?" est toute autre, n'en déplaise à Mr Mélenchon.

P.S. : au moment de mettre en ligne ce "billet",  nous apprenons à la fois le désastre de Notre-Dame de Paris, ravagée par un cruel incendie, mais aussi que "quelques" milliardaires se sont engagés aussitôt d'apporter de généreux subsides pour sa reconstruction. C'est une autre réponse à la question posée : "Où va l'argent ?". Et, ici, il sera placé pour plusieurs siècles dans le ciel de Paris, au-dessus des voûtes de sa cathédrale millénaire.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.