un compteur gratuit pour votre site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 avril 2022

LA HONTE....

Si, apparemment, nous ne sommes pas en guerre avec la Russie, il est cependant fort probable que Mr Vladimir Poutine, lui, soit bien en guerre avec nous.
 
honte.jpgChaque jour qui passe alourdit davantage le poids des crimes russes en Ukraine. Hier encore, on a eu le cœur soulevé par la vision de ces cadavres civils ukrainiens de tous âges ou tous sexes jonchant les rues, déjà horrifiés étions-nous par les précédentes et innombrables images de ces villes, de ces bourgs et villages écrasés et détruits parfois totalement, comme leurs habitants, par les bombes russes.

Le responsable de ces exactions est pourtant le grand "ami" de deux actuels candidats à l'élection présidentielle française Mme MLP et Mr ÉZ : le responsable de ces crimes s'appelle bien Vladimir Poutine.

Les quelques distances que Mme MLP a opportunément marquées avec son "patriote russe" - objet de son admiration dès le début brutal de sa nouvelle guerre en Ukraine - ne changent rien ni ne trompent son inclination profonde pour ce régime dictatorial.

La carrière criminelle de Mr Poutine n'a cependant pas été inaugurée hier à Boutcha en 2022. Celui-ci, ancien dirigeant formé au redoutable KGB, avait déjà montré, en 2000, de quels forfaits il était capable en Tchétchénie en rasant, tout simplement, sa capitale Grozny et éliminant en masse ses habitants. Et encore auparavant en perpétrant des massacres de civils en Syrie à partir de 2015, ses avions larguant déjà leurs bombes sur Alep, sur ses hôpitaux, ses écoles, ses marchés, ses logements. On savait aussi la propension de Mr Poutine de faire longuement emprisonner tout dénonciateur de ses exactions quand l'usage discret d'autres méthodes plus "expéditives" avaient échouées.  On savait bien tout cela. Or, malgré tout, Mr ÉZ affirmait, en 2018 ,"rêver d’un Poutine français". Il disait même admirer Poutine pour sa capacité à "endosser les habits d'un nouveau Tsar".

Admiration partagée à son tour par Mme MLP, qui l’amène à tenir des propos collant à la propagande du Kremlin. Les positions de ces deux candidats d’extrême droite constituent, sans contestation possible, tant une faillite morale qu'une faute politique. Poutine, que nos deux nationalistes-candidats décrivent comme un "patriote autoritaire défendant les vraies valeurs européennes" n'est, en réalité, qu'un impérialiste déshumanisé, un autocrate cynique et sanguinaire. Bravo donc à ces deux candidats partisans et soutiens des méthodes criminelles de leur cher "ami" russe.

Si donc, je le répète, nous ne sommes pas en guerre avec la Russie, il est à craindre que Poutine, lui, ne soit bien en guerre avec nous. C'est donc l'honneur de la France d'être en guerre avec ce boucher sanguinaire.

Que Mme MLP et/ou Mr ÉZ aient plus d’affinités avec le régime autoritaire et expansionniste de Mr Poutine qu’avec les modèles démocratiques de l’Union Européenne, c'est une donnée à prendre impérativement en compte au seuil d’une échéance capitale pour la France où nous devons choisir ses dirigeants pour les 5 prochaines années à suivre. 

La paix - comme notre honneur, notre dignité et celles de la France - sont bien en jeu. Toutes autres considérations ne sont que broutilles face à ces auteurs de crimes et de leurs soutiens de circonstance qui sont une honte à bannir sans états d'âme. C'est notre devoir de s'en souvenir quand nous serons face aux urnes, avec en mains notre arme bien à nous : notre bulletin de vote.